Prêt à taux zéro PTZ acquisition résidence principale

Le prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt aidé par l’État qui vous permet d’acheter votre logement si vous n’avez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 dernières années, sous conditions de ressources. Le montant du PTZ dépend de la zone où vous achetez votre logement. Le prêt ne peut financer qu’une partie de l’achat, il doit être complété par un ou plusieurs prêts et éventuellement un apport personnel. Le logement doit être neuf ou ancien avec des travaux.
Consultez le simulateur PTZ et tester l’éligibilité de l’acquisition de votre résidence principale : https://www.anil.org/outils/outils-de-calcul/votre-pret-a-taux-zero/

 

RESSOURCES MAXIMALES PTZ

Ressources maximales selon le nombre d’occupants et la zone d’implantation du logement
Nombre de personnes destinées à occuper le logement Zone A bis et A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 37 000 € 30 000 € 27 000 € 24 000 €
2 51 800 € 42 000 € 37 800 € 33 600 €
3 62 900 € 51 000 € 45 900 € 40 800 €
4 74 000 € 60 000 € 54 000 € 48 000 €
5 85 100 € 69 000 € 62 100 € 55 200 €
6 96 200 € 78 000 € 70 200 € 62 400 €
7 107 300 € 87 000 € 78 300 € 69 600 €
À partir de 8 118 400 € 96 000 € 86 400 € 76 800 €

 

PLAFOND MAXIMUM RETENU POUR DETERMINER LE PTZ

Coût maximal de l’opération immobilière sur lequel le PTZ sera calculé,
selon la zone d’implantation et le nombre d’occupants du logement
Nombre de personnes destinées à occuper le logement Zone A bis et A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 150 000 € 135 000 € 110 000 € 100 000 €
2 210 000 € 189 000 € 154 000 € 140 000 €
3 255 000 € 230 000 € 187 000 € 170 000 €
4 300 000 € 270 000 € 220 000 € 200 000 €
5 et plus 345 000 € 311 000 € 253 000 € 230 000 €

 

MONTANT MAXIMUM DU PTZ
Pour un logement neuf, le montant du PTZ est plafonné à :
40% du coût de l’opération en zone A, A bis ou B1
– 20% du coût de l’opération en zone B2 ou C
Pour un logement ancien dont les travaux représentent au moins 25% du coût total de l’opération, le montant du PTZ est plafonné à 40% du coût de l’opération en zone B2 ou C. Il n’y a plus de PTZ ancien avec travaux en zone A, A bis et B1.